Dynamique et physiquement rigoureux, l’Ashtanga Yoga se caractérise par la concentration du regard sur un point fixe (dristi), et la coordination de la respiration (pranayama) avec la séquence fixe de postures (asanas).

Les bienfaits de l’Ashtanga ne s’arrêtent pas là : les mouvements effectués sont excellents pour tonifier le corps, améliorer la force musculaire et l’équilibre, donner une meilleure conscience du corps, un équilibre émotionnel et une sérénité mentale.

En effet, pendant la pratique, les exercices physiques et respiratoires effectués en coordination avec les contractions du plexus et la fixation des yeux, augmentent la chaleur interne du corps et la transpiration, détoxifiant les muscles et les organes internes.

Le résultat est une amélioration de la circulation sanguine, un corps fort et souple, mais aussi un esprit beaucoup plus calme. Selon les praticiens et les enseignants de l’Ashtanga Yoga, cette pratique peut être considérée comme une méditation en mouvement.

Origine de l’Ashtanga Yoga

Ashtanga, en sanskrit, signifie huit parties, et fait référence aux huit principes du yoga, tandis que Vinyasa signifie synchronisation. En d’autres termes, contrairement au yoga traditionnel, qui exécute les mouvements séparément, l’Ashtanga Vinyasa unifie huit positions en une seule pratique.

Pour ceux qui ne connaissent pas le concept de cette pratique, elle a été développée en 1970 par Pattabhi Jois et son maître Tirumalai Krishnamacharya, sur la base du manuscrit sur les techniques du Hatha-Yoga appliquées à six séries spécifiques de postures, trouvé dans la bibliothèque de l’Université de Calcutta.

Le manuscrit contient également des références à la séquence des postures et des détails sur le rythme respiratoire effectué pendant la salutation au soleil. Et Jois a développé à partir d’eux un style de yoga rigoureux où le praticien suit une séquence unique et spécifique de postures.

En effet, bien que l’Ashtanga Yoga ait tout à voir avec le rythme actuel de la vie moderne, cette technique trouve ses fondements dans l’une des plus anciennes séquences de yoga, la salutation au soleil.

Relevez le défi et pratiquez l’Ashtanga Yoga sans quitter votre domicile

Avant de commencer, il est important d’expliquer que la salutation au soleil, qui peut être effectuée de deux manières et appelée Surya Namaskar A et B, est un exercice de mouvement et de respiration qui sert de préparation aux asanas.

Pour éviter les blessures, il est important de maintenir l’alignement du corps dans chaque posture. Et tout en effectuant chaque mouvement, combinez-les avec une respiration chuchotante tout en soutenant la contraction du bas-ventre.

Avant de penser que la salutation au soleil n’est qu’un exercice d’échauffement de plus, sachez que son but est d’activer votre esprit, ainsi que d’ordonner le corps et la respiration, pour gagner en force et en équilibre.

Certains praticiens affirment en outre que les mouvements de la salutation au soleil peuvent être considérés comme une révérence au dieu védique du soleil, Savitri, ou à l’étoile royale elle-même.

Commencez par pratiquer les deux formes de la salutation au soleil

1. Ekam

Les pieds joints, détendez votre corps tout en levant les bras en joignant les mains au-dessus de votre tête, en fixant votre gros orteil.

2. Deux

Expirez en penchant le corps vers l’avant, en faisant la position Uttanasana, en ramenant la tête vers les genoux.

3. Trini

En gardant Uttanasana, levez la tête, sans forcer l’arrière de la tête, mais en étirant la colonne vertébrale comme si entre chaque vertèbre un espace commençait à s’ouvrir.

4. Chatvari

Pliez les genoux et expirez l’air en reculant jusqu’à ce que vous soyez en position de push-up, le Chaturanga Dandasana. Tout en faisant le mouvement, regardez le bout de votre nez.

Si possible, gardez la poitrine, l’abdomen et les jambes surélevés par rapport au sol, en ne laissant que les mains et la pointe des pieds comme point de contact avec le sol.

5. Pañcha

Levez le torse, tout en remplissant le poumon d’air, en faisant Urdhva Mukha Svanasana, la position du chien qui regarde vers le haut.

Pendant le mouvement, ne relâchez pas le poids de votre tête et gardez votre cou serré. Vos genoux, vos cuisses et votre bassin sont surélevés, sans jamais toucher le sol.

6. Shat

Suspendez vos hanches dans la position Adho Mukha Svanasana, également connue sous le nom de chien regardant vers le bas. Fixez votre nombril et restez dans cette position pendant cinq respirations.

Lorsque vous vous appuyez sur vos bras, répartissez votre poids de manière égale entre vos mains et vos pieds, gardez vos rotules élevées, vos cuisses fermes, votre coccyx dirigé vers le haut et votre dos dans la même ligne droite par rapport à vos bras.

7. Sapta

Avancez jusqu’à ce que vous puissiez toucher vos pieds avec vos mains. Devant un miroir, regardez le point entre vos sourcils, et répétez la deuxième variation d’Uttanasana.

8. Ashtau

Fléchissez le torse avec le corps en Uttanasana, en fixant le bout du nez.

9. Nava

Levez votre corps, en regardant un point fixe entre vos sourcils. Gardez votre colonne vertébrale droite et faites de petits mouvements avec vos bras. Vous pouvez également amener vos mains au-dessus de votre tête, en regardant toujours vos pouces.