Nous avons atteint un point où le stock de ressources utilisé annuellement par la population mondiale a dépassé la capacité de la Terre à se régénérer au cours de cette même année. Cette situation a été un sujet de préoccupation dans tous les pays au cours des dernières décennies. C’est pour ces raisons, entre autres, que la consommation consciente est un programme plus que nécessaire.

La cause de cet épuisement est la surconsommation, qui nous a conduits à une grande exploitation des ressources naturelles de la planète, portant atteinte à l’équilibre environnemental causé par l’épuisement et le manque de ces ressources.

Il est donc nécessaire que l’importance de leurs choix soit toujours réévaluée, car aujourd’hui, chaque achat et chaque élimination si bien ou mal faite d’un produit entraîne des conséquences positives et négatives pour l’environnement, l’économie et la société dans son ensemble. La consommation consciente et durable, c’est cela : réfléchir à nos habitudes de consommation et aux conséquences de ces actes lorsqu’ils ne sont pas bien pensés.

Qu’est-ce que la consommation consciente ?

La consommation consciente comporte quatre dimensions : la conscience écologique, l’économie des ressources, le recyclage et la planification de la consommation.

Il ne s’agit de rien d’autre que de consommer mieux. C’est consommer en tenant compte des conséquences environnementales que vous apporterez avec cet acte, en maximisant les impacts positifs et en minimisant les impacts négatifs de vos choix.

Parmi les pratiques de ce nouveau mode de vie conscient, il faut connaître l’origine de ce que l’on achète et rechercher quelles matières premières sont extraites, afin de pouvoir réduire la production de déchets lors de l’élimination finale.

Cela signifie-t-il que vous ne devez plus rien acheter d’autre à partir de maintenant ? Non, vous pouvez être rassuré, mais cela signifie qu’avant de faire un nouvel achat de produit ou de service, il est nécessaire de réfléchir au besoin et de le choisir avec soin. La phrase qui doit toujours être présente à l’esprit : « J’en ai vraiment besoin ou c’est juste pour une satisfaction momentanée ».

Comment intégrer la consommation consciente dans la vie quotidienne

Mieux planifier vos achats

En planifiant à l’avance, il est possible d’acheter moins et mieux. Être impulsif ne fait pas partie d’une consommation consciente, car dans ce cas, vous ne pouvez pas évaluer si vous avez vraiment besoin de cet article. On vous conseille, dans ce contexte, de faire des listes de courses peut être un moyen de maîtriser ses impulsions.

Repensez vos choix

Vos choix de consommation ont un impact sur l’environnement, les animaux et la société, alors évaluez toutes les options avant de prendre une décision d’achat.

Réparer, transformer et réutiliser

Les produits et les emballages peuvent être réutilisés, ce qui réduit la quantité de déchets produits. Essayez de trouver de nouvelles utilisations pour des produits qui seraient jetés, montrez toute votre créativité.

Séparer et recycler

Peu importe comment vous l’évitez, vous allez générer des déchets, mais le tri et le recyclage sont deux étapes supplémentaires pour diminuer l’effet de ces déchets dans le monde et contribuent également à la création de nouveaux emplois.

Valoriser les entreprises qui reconnaissent leur responsabilité sociale

Le prix et la qualité des produits sont importants, mais acheter auprès d’une entreprise qui n’a aucune responsabilité sociale envers la planète, les animaux et les employés ne correspond pas aux pratiques de la consommation consciente.

Les personnes qui vous entourent doivent aussi savoir

Transmettez cette information à votre entourage, les pratiques de consommation consciente doivent être diffusées afin qu’elles puissent faire la différence et ainsi modifier conjointement la logique actuelle de production et de consommation.

Faites entendre votre voix

Exiger des politiciens et des entreprises des actions qui soutiennent la pratique de la consommation consciente.

Valoriser la production locale

Essayez de toujours utiliser des produits de fabrication nationale, provenant de votre magasin local, car en plus de connaître l’origine, un produit biologique génère généralement moins de déchets et de rebuts. N’oubliez pas d’éviter les pailles et les sacs en plastique.

Si nous voulons mieux prendre soin de la planète, nous devons repenser toutes les habitudes et actions de notre vie quotidienne, et toute contribution est la bienvenue.

Avez-vous entendu parler de la Journée de la surcharge terrestre ?

Comme nous l’avons dit au début, nous avons atteint un point où le stock de ressources utilisé par la population mondiale a dépassé la capacité de la Terre à se régénérer au cours de cette même année. Chaque année, l’organisation non gouvernementale (ONG) Global Footprint Network fait le calcul pour savoir quel jour de l’année chaque pays est à court des ressources écologiques que la planète est capable de générer.

En 2019, un autre record négatif a été battu. Le 29 juillet, toutes les ressources que la planète peut régénérer sur une période de 12 mois ont été épuisées. À ce stade, nous utilisons des ressources empruntées aux générations suivantes.

Cette date est calculée depuis 1986 et chaque année est anticipée. En 1993, elle s’est produite le 21 octobre, ou en 25 ans, les ressources ont été finalisées 3 mois plus tôt, vous voyez comme c’est grave ?

En résumé, la consommation consciente est un mode de vie volontaire qui vise à assurer la durabilité de la vie de manière équilibrée. Ceci afin que les générations actuelles et futures puissent continuer à profiter des ressources de la planète.