Quel vermifuge choisir pour son chien ?

vermifuge

Publié le : 16 février 20215 mins de lecture

Un chien ou chiot doit obligatoirement être vermifugé plusieurs fois au cours de sa vie. C’est important pour sa santé, mais aussi pour celle de son maitre. Toutefois, la prise d’un vermifuge ne doit pas se faire n’importe comment. Elle dépend de plusieurs facteurs et nécessite l’avis d’un vétérinaire. 

Quelle forme de vermifuge choisir ?

Il n’y a pas de règle exacte concernant le meilleur vermifuge pour son chien. Dans tous les cas, il faut consulter un vétérinaire qui pourra donner les conseils adéquats au maître. Parmi les différentes formes de vermifuge qui existent, il y a les comprimés qui peuvent facilement être cachés dans la nourriture. Certaines pilules ont été spécialement conçues pour donner envie au chien de l’avaler. Elles sont donc idéales pour les animaux qui ont un fort appétit.

Les vermifuges sont désormais disponibles en pipette. Tout comme pour le traitement des parasites externes, il suffit d’en déposer quelques petites gouttes sur le cou. Cette solution est très efficace et facile à faire. Pour un chiot, la seringue buccale est le plus indiquée, car il suffit de le lui faire avaler.

Si le rythme pour la prise de vermifuge n’a pas été respecté, il se peut que le chien soit surinfecté. Dans ce cas, les injections seront nécessaires afin de le traiter rapidement. Les piqûres doivent être effectuées par un vétérinaire qui va lui-même décider de la dose de médicament à injecter. Pour avoir plus d’informations concernant le vermifuge idéal, cliquez ici.

Quel vermifuge pour quelle maladie ?

Si le chien est déjà atteint de parasitose intestinale, le choix du vermifuge doit dépendre de la maladie. Les soins de première intention doivent toujours commencer par une vermifugation visant à éliminer de simples parasitoses. Il s’agit de vermifuge pas trop agressif pour la flore intestinale et qui va se prendre en 3 jours. Le but est d’éliminer les vers résistants.

Les selles molles et glaireuses de couleurs vertes ou grises avec la présence de sang font tout de suite penser à la Giardiose. Il s’agit d’une pathologie assez courante chez les canidés. Les vermifuges de type Flagyl sont les plus adaptés dans ce cas. Toutefois, il faut bien surveiller l’apparition d’effets secondaires qui sont très fréquents avec ce médicament.

Par contre, les selles claires à tendance liquide de couleur jaune, orange ou crème orientent vers la Coccidiose. Elle est causée par un parasite unicellulaire ou protozoaire. Les vermifuges de type classique n’ont aucun effet sur cette maladie. Il faut passer par des antibiotiques de la famille des Sulfamides. Il est à noter que cette parasitose peut être rapidement mortelle en retard de prise en charge chez le chiot.  

Comment détecter si son chien a des vers ?

La présence de vers chez un chien se manifeste de différentes façons. De plus, ces parasites sont souvent invisibles à l’œil nu, car la plupart sont microscopiques. Identifier un vers seulement à l’aide des excrétions n’est pas fiable. Le vétérinaire doit souvent effectuer des tests en laboratoire pour préciser le type de vers.

Lorsqu’un chiot est parasité, sa croissance est souvent perturbée. Il fait face à des troubles digestifs plus ou moins importantes comme des diarrhées, des constipations, des vomissements ou même une occlusion. Parfois, on peut retrouver des vers dans les selles avec l’apparition de troubles respiratoires.

Un chien adulte atteint de parasitose se présentera avec des symptômes différents et variés. La plupart du temps, il est affaibli et perd du poids. Des troubles du transit sont retrouvées très fréquemment comme des diarrhées ou selles molles. Son pelage devient terne et il peut même aller jusqu’à frotter son derrière partout sur le sol.

Plan du site