En tant que salarié du privé, votre pension de retraite est composée d’une pension de base ainsi que d’une pension complémentaire. Les 2 suivent des régimes différents, et additionnées, donnent le montant de votre pension effective. Vous êtes en principe inscrit au régime général : celui de la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse). Faisons le point sur les paramètres et les modalités du calcul, puis sur les simulateurs en ligne qui vous permettront de déterminer précisément le montant de votre pension de retraite.

1 – Les paramètres du calcul

Pour calculer votre retraite, 4 paramètres sont utilisés :

– La formule de calcul,

– Le salaire annuel moyen,

– Le taux,

– La durée d’assurance,

Premièrement, la formule de calcul : Salaire annuel moyen x Taux x (Durée d’assurance / Durée de référence). La durée de référence correspond à la durée exigée pour bénéficier d’une pension à taux plein.

Deuxièmement, le salaire annuel moyen : moyenne des 25 revenus annuels les plus élevés enregistrés au cours de votre carrière, auxquels on applique des coefficients. Quelques périodes ne sont pas retenues dans cette évaluation : les années incomplètes, l’année de départ à la retraite, les années comportant des rachats.

Troisièmement, le taux : il dépend de votre durée d’assurance (comprendre : le nombre de trimestres acquis) et de votre âge. Il oscille entre 37,5% et 50%, qui représente le taux maximum. Note importante : à compter de vos 62 ans, le taux maximum (50%) est appliqué, si vous avez le nombre de trimestres de cotisation requis. Par conséquent, si ce n’est pas encore le cas, vous pouvez soit continuer votre activité professionnelle pour remplir les exigences, soit repousser votre départ à la retraite jusqu’à obtention du taux maximum dit « automatique » (entre 65-67 ans).

Quatrièmement, la durée d’assurance : elle est calculée en Trimestres, et non en mois. En principe, vous validez 4 trimestres par année. La durée d’assurance est dite complète lorsqu’elle est supérieure à 150 trimestres cotisés (entre 150 et 172), variable selon votre date de naissance, car les régimes de retraite ont connu des évolutions par le passé.

2 – Calculez votre retraite de base et votre retraite complémentaire

Comme décrit précédemment, vos droits à la retraite dépendent en premier lieu de votre Salaire Annuel Moyen (déterminé à partir des 25 meilleurs salaires annuels de votre carrière). Votre pension de retraite est au maximum de 50% de ce Salaire Annuel Moyen lorsque vous avez rempli les exigences en termes de trimestres cotisés et d’âge.

Que se passe-t-il lorsque vous ne remplissez pas les conditions requises pour le taux maximum ? 3 choses :

– Si le nombre de trimestres cotisés est inférieur au seuil du régime général : un prorata appliqué sur votre taux,

– Si le nombre de trimestres cotisés est supérieur au seuil du régime général : une surcote sur votre taux,

En ce qui concerne votre retraite complémentaire, le régime est différent, puisque les retraites des salariés du privé sont gérées par 2 organismes : l’AGIRC et l’ARRCO. Ce régime fonctionne sur la base d’un système de points : à chaque fois qu’il cotise, le futur retraité gagne des points (cotisation / valeur d’acquisition). Au final, la pension de retraite équivaut à : Nombre de points x Valeur de service du point (au moment du départ à la retraite).

3 – Utilisez les simulateurs en ligne

Les simulateurs retraite sont des outils disponibles en ligne, qui vous permettent de faire le point sur vos droits à la retraite auprès de vos caisses de retraite. Ils vous fournissent en outre une information retraite utile en évaluant l’incidence de la variation de certains paramètres (âge de départ, durée de cotisation) sur votre pension.

Concrètement, le simulateur vous fournit :

Premièrement, un Relevé de carrière : récapitulatif simple des tous les droits obtenus auprès de tous les régimes auxquels vous vous êtes affilié, qu’ils soient de base ou complémentaires,

Deuxièmement, une Estimation Indicative Globale : récapitulatif comprenant des scénarii d’âge de départ à la retraite, avec leur incidence sur la future pension (retraite de base + retraites complémentaires + assurance retraite).