Des bulles et des cloques apparaissent-elles sur vos murs nouvellement repeintes ? Le cloquage de peinture peut avoir multiples raisons. Ne touchant pas le support d’origine, ce phénomène peut être résolu grâce à quelques astuces.

Qu’est-ce que le cloquage ?

Le cloquage est un phénomène qui se forme à cause de la présence de cloques dans la couche de vernis ou de peinture. Pour le bricoleur et pour un peintre que vous pouvez voir sur www.otravaux.fr réalisant une rénovation intérieure, leur apparition sur une surface récemment peinte est à la fois déplorable et déplaisante.

Désagréables à voir, les cloques sur les enduits appliqués aux murs et au plafond peuvent briser l’harmonie existant entre le plafond et les couleurs des murs. Sans parler de la décoration originale d’une pièce qui sera dégradée.

Le cloquage résulte de la formation de cloques quand la vapeur d’eau dans la peinture qui se trouve au plafond gonfle entre le revêtement et le substrat. Les cloques sont principalement présentes sur les enduits fraîchement appliqués. Lors de leurs éclatements, il n’y a aucun liquide qui en coule.   

Les causes courantes

Les cloques ainsi que les bulles d’air peuvent apparaître sur les murs d’une chambre ou sur le plafond pour plusieurs raisons à savoir :

  • L’humidité : à la suite d’une mauvaise étanchéité ou de dégâts des eaux sur les murs ou au plafond, la peinture est susceptible de faire des cloques.
  • Peindre une surface encore humide : si une peinture est appliquée sur une surface qui vient d’être lessivée et qui n’est pas encore bien séchée, une condensation se formera. L’humidité sera donc claustrée entre les deux couches et va créer des boursouflures.
  • Peindre sous une forte chaleur : une température entre 15 et 25 °C est idéale pour peindre. Évitez de peindre lorsqu’il fait trop chaud ou en période de canicule.
  • Application d’une peinture à l’eau au-dessus d’une peinture à l’huile

D’autres causes possibles

Sur une surface peinte, plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de la formation de cloques. La présence de sels fondants figure parmi ces causes. Il arrive que ces sels solubles contaminent la surface de substrat et s’infiltrent entre les couches. De même, les agents de démoulages sont eux aussi responsables de la contamination de la surface peinte. Dans ce cas précis, ni les huiles ni les cires ni la poussière et autres ne pourront pas permettre une parfaite adhérence du substrat. À cause de cela, la vapeur va se concentrer dans les parties où l’adhérence à la peinture est faible. Étant donné que les cloques à l’intérieur ne sont pas liquides, il s’agit d’un cloquage sec.

Les solvants et d’autres éléments peuvent aussi produire des cloques. Il est possible que l’insuffisance et l’évaporation inadéquate des solvants augmentent l’absorption emprisonnée dans la diffusion de la vapeur d’eau d’où la formation d’ampoules. L’osmose est la cause la plus fréquente du cloquage. En général, les peintures agissent comme des membranes semi-perméables qui permettent à l’eau d’y traverser. 

Mis à part le solvant, d’autres causes peuvent former les cloques telles que la présence de rouille sur les métaux, l’entassement de sels d’efflorescence dans la maçonnerie, la surface peinte réparée avec du ciment et repeinte avec un enduit à base d’eau…

Comme les cloques n’apparaissent qu’après l’application d’un enduit , ils ne risquent pas de dégrader le support d’origine.

Les solutions pour remédier au phénomène de cloquage

Si la peinture cloque peu, il faut laisser le temps de sécher à la peinture suivant l’indication du fabricant. De cette manière, elle peut finir de cloquer. Une fois que c’est fait, décapez les parties cloquées tout en vérifiant que toute la peinture restante ne va pas cloquer après. Afin de rattraper le relief, il est nécessaire que vous passiez un enduit de lissage avec de fines couches. Avant d’appliquer une couche de peinture, appliquez une sous-couche. Pour les peintures satinées ou brillantes, refaire toute la peinture sur la surface est nécessaire pour éviter que les marques de reprise ressortent.

Si la peinture cloque partout, vous devriez vous préparer à un chantier long et assez pénible. Toutefois, c’est indispensable pour avoir de bons résultats. Un décapage intégral de toute la peinture est inévitable pour pouvoir revenir au support brut. Lorsque votre support est poncé, sec et bien propre, appliquez une sous-couche. Une fois qu’elle sèche, vous pourrez appliquer votre peinture.

La plupart des causes de la formation des cloques peuvent être traitées de la même façon. Il suffit de gratter les cloques ouvertes et de poncer jusqu’à ce que vous obteniez un bord ferme. Pour dégager toute contamination, lavez la surface à l’eau douce. Après l’avoir réparé, passez à l’application de primaire et des couches de finition. Cette technique vous permet aussi de rattraper un enduit qui cloque suite à une exposition à l’humidité lors du séchage. Le plus important, faites appel à des professionnels pour demander conseil.