A l’instar d’autres types de programmes tels que le CITE, les aides de l’ANAH ou encore l’eco ptz, la prime énergétique est un type d’accompagnement dont les citoyens peuvent bénéficier afin de réaliser plus facilement leur rénovation énergétique. Elle n’est bien sûre accordée que sous certaines modalités. Découvrez dans cet article ce qu’il y a à savoir sur cette aide particulière et comment en profiter.

Zoom sur les certificats d’économies d’énergie (CEE)

Pour bien comprendre la prime énergétique, il faut également comprendre les certificats d’économies d’énergie. Comme le nom l’indique, il s’agit d’un dispositif mis en place par l’Etat afin d’encourager les économies énergétiques. Ce dispositif se présente comme un ensemble de mesures obligeant les entreprises qui fournissent le carburant et l’énergie à agir en éco-responsable. Il a été créé en 2006 et oblige ces fournisseurs à promouvoir l’économie énergétique auprès des consommateurs que sont les professionnels, les ménages et les collectivités. Dans ce contexte, lesdits fournisseurs sont appelés les « obligés ». De façon pluriannuelle, les obligés doivent justifier du fait qu’ils ont atteint l’objectif fixé en achetant un nombre de CEE qui équivaut à leurs obligations. Le dispositif des CEE est actuellement dans sa troisième phase après deux phases. La première a permis d’atteindre un objectif de 501 TWh cumac sur la période de 2006 à 2015. La seconde phase de 2015 à 2017 a par ailleurs permis d’atteindre l’objectif de 700 TWh cumac. Il faut savoir que 100 TWh cumac équivalent approximativement à la consommation résidentielle sur 15 ans d’un million de citoyens. A l’échelle des consommateurs, les CEE seront en quelque sorte « convertis » en prime dont ils bénéficient de différentes manières. Pour plus d’infos sur la prime énergiecliquez ici.

CEE et primes énergétiques

Comme sus mentionné, l’Etat oblige les fournisseurs d’énergie et de carburant à racheter un grand nombre de CEE. La gestion de ces certificats est ensuite confiée à certaines entreprises habilitées. Grâce à cela, ces dernières ont désormais la capacité de proposer des primes aux professionnels, aux collectivités et aux ménages afin d’aider au financement de leurs travaux d’économies d’énergie. Les citoyens bénéficient donc des CEE sous forme de primes. Lesdites primes peuvent permettre l’achat du matériel indispensable à la réalisation des travaux par exemple. Par ailleurs, la prime peut permettre dans certains cas de financer intégralement ses travaux d’isolation par exemple. C’est ainsi qu’on découvre des programmes permettant d’isoler les combles à 1 euro par exemple. Toutefois, il faut préciser que le dispositif des CEE est beaucoup plus destiné à favoriser les foyers en situation de précarité. Il faut donc être éligible pour en bénéficier.

Comment savoir si l’on est éligible ?

Pour réaliser des travaux ayant pour objectif de diminuer la facture énergétique, vous pouvez solliciter la prime énergétique. Pour cela, il faut forcément passer par les organismes habilités. Ceux-ci ont généralement des sites en ligne qui fournissent les informations essentielles. Vous trouverez généralement sur ces sites des outils qui permettent de faire le test d’éligibilité. Plus concrètement, si vous désirez bénéficier de la prime, voici la démarche à adopter. En premier lieu, vous contactez un professionnel RGE qui fera le devis des travaux à effectuer en respectant les critères techniques imposés par l’organisme auprès duquel vous désirez solliciter la prime. Ensuite, vous faites réaliser les travaux. Après cela, le professionnel se charge de réunir les documents nécessaires et de faire ensuite le dépôt auprès de l’organisme. Ce dernier vous rembourse ensuite une partie ou la totalité du montant des dépenses.