Comment rédiger un avis de décès pour la presse ?

Publié le : 25 septembre 20218 mins de lecture

Le télégramme avis de décès est un support de publication d’un événement funèbre. En effet, il s’agit d’une étape essentielle dans la vie pour rendre hommage à un défunt et pour informer les proches (parentes, amicales, cordiales, voisines) de l’existence officielle d’un décès. Mais avant tout projet de diffusion en ligne ou dans un journal, il faudra bien indiquer dans le contenu dudit avis toutes les informations nécessaires.  

Différents supports de presse disponibles pour avis de décès

En général, il existe 2 démarches au choix pour transmettre un avis de décès. À savoir le télégramme de décès en ligne ou l’avis de décès dans un journal comme à l’ancienne.

En premier lieu, le journal permet de communiquer l’avis de décès même au plus grand nombre de personnes et de pouvoir remercier les personnes de près ou de loin qui ont assisté durant toute la cérémonie. Celui-ci est la forme de publication classique et qui respecte les us et coutumes. En second lieu, le télégramme avis de décès en ligne a l’avantage d’être plus rapide, plus économique et nécessite peu d’effort physique. Celui-ci est la nouvelle forme de publication et diffusion possible proposée par la nouvelle technologie de l’information et de la télécommunication. En effet, il suffit de communiquer la cérémonie en quelques minutes sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, SMS, Twitter, etc.) ou médias sociaux (mail)…

Pour plus d'informations : Pour quelles raisons peut-on avoir besoin d'obtenir un acte d’état civil établi à Nantes ?

Différents contenus dans une annonce nécrologique

En général, l’objectif de la publication d’un avis de décès étant d’identifier les personnes qui connaissent la personne défunte.

Sur ce, un télégramme avis de décès doit faire mentionner les éléments suivants. À savoir : l’indication : des prénoms, du nom, de la date de naissance, de l’âge du défunt, le jour et lieu du décès, les coordonnées personnelles de la famille (conjointe ou conjoint, enfants et petits-enfants et les membres de la famille) et/ou les proches entourages, les causes du décès, la cérémonie civile ou religieuse (date, heure et lieu de la cérémonie, lieu de l’inhumation, le livre de condoléances, le funérarium, etc.), les dernières volontés du défunt ou celles de la famille (telles que les couronnes, les dons à une association, les fleurs, les plaques, etc.), les codes rédactionnels (texte, poème, photo, etc.) et les remerciements. Il est cependant possible d’apporter une touche personnelle, telle que l’insertion d’un surnom, sa profession (dans le secteur public ou dans le secteur privé ou dans le domaine hospitalier ou dans l’univers associatif)…

Différence avec les faire-part de décès ou lettre d’invitation aux obsèques

L’annonce du décès fait part des étapes inhérentes de la préparation dans le cadre des obsèques. De ce fait, il existe 2 différentes formalités pour l’annoncer publiquement ou individuellement ou cordialement. À savoir : l’annonce sur la presse, le faire part de décès ou la lettre d’invitation aux obsèques.

En premier lieu, le faire-part de décès est l’une des pratiques classiques servant d’avis de décès. En effet, le faire part de décès désigne une formulation écrite et imprimée ou non et à insérer dans une enveloppe avisant le décès d’une personne notoirement connue. Celui-ci doit contenir les circonstances de décès, les membres de la famille, les décorations, les fonctions ou les titres du défunt. Vous pouvez ainsi l’envoyer par courrier ou le transmettre par courrier pour prévenir un événement de décès ou même l’accompagner d’une carte de condoléance. Techniquement, celui-ci doit être envoyé dans les 15 jours suivant la date de décès, en lettre double ou sur un carton en bristol, à celui ou celle qui n’a pas pu assister à l’événement funèbre ou à celui ou celle que vous ne souhaitiez pas inviter. En second lieu, une lettre décès envoyée par courrier ou transmis par courriel vaut une invitation aux obsèques. En effet, une lettre d’invitation aux obsèques est destinée à toutes les proches parentes ou amicales ou cordiales qui pourront assister aux obsèques.

En dernier lieu, l’annonce sur la presse d’un avis de décès ou telegramme avis de deces peut être prise en charge par un membre de la famille ou l’agence de pompe funèbre. Celle-ci se caractérise par la publicité de l’avis de décès et peut être partagée au niveau local ou régional ou national ou même au niveau international.

Conseil pour bien rédiger un avis de décès pour la presse

De prime abord, le contenu de l’annonce nécrologique est fonction des souhaits de la famille du défunt avant le projet de rédaction de l’avis de décès pour la presse. Ensuite, quelques règles de présentation s’imposent pour parfaire le projet de rédaction d’un avis de décès pour la presse. À savoir, l’indication : des prénoms, du nom, de la date de naissance, de l’âge du défunt, le jour et lieu du décès, les coordonnées personnelles de la famille (conjointe ou conjoint, enfants et petits-enfants et les membres de la famille) et/ou les proches entourages, les causes du décès, la cérémonie civile ou religieuse (date, heure et lieu de la cérémonie, lieu de l’inhumation, le livre de condoléances, le funérarium, etc.), les dernières volontés du défunt ou celles de la famille (telles que les couronnes, les dons à une association, les fleurs, les plaques, etc.), les codes rédactionnels (texte, poème, photo, etc.) et les remerciements.

Puis, que ce soit pour une publication en ligne sur la presse en format papier, vous devez également savoir au préalable l’heure de publication sur le telegramme avis de deces. Sur ce, veuillez bien consulter toutes les offres d’abonnement proposées par le service de presse pour bien s’assurer. Aussi, vous devez également bien prévoir le budget prévu pour la publication. Sachez que celui-ci tient compte de : la date de diffusion, type d’annonce (complet ou non), la diffusion, la longueur de l’article, délai de publication, le format et taille de l’avis de décès, l’inclusion ou non d’une photo ou autre élément illustratif, la réputation du support choisi…

 

Plan du site