Ayant un impact positif sur le corps, la pratique et les positions du yoga contribuent à améliorer notre souplesse, notre mobilité et notre amplitude de mouvement, à renforcer les articulations et les muscles centraux.

En accélérant la circulation sanguine dans le corps, le yoga augmente l’apport de nutriments et d’oxygène aux muscles. Ce qui aide (beaucoup !) le processus de récupération musculaire.

Pour les athlètes qui souhaitent mieux respirer, les techniques de pranayama et les postures de yoga peuvent aider à renforcer et à améliorer la respiration des voies respiratoires, ce qui permet d’améliorer les performances pendant les activités physiques.

Et il n’y a pas que votre physique qui bénéficie du yoga, la santé émotionnelle et mentale des athlètes profite également de cette pratique.

Tout d’abord, il est important de se rappeler que le yoga repose sur trois piliers : physique, mental et spirituel. Accroître notre potentiel dans son ensemble. Et pour cette raison, cette pratique peut être très positive pour ceux qui font du sport. Qu’il s’agisse de courir, de se battre, de surfer, et bien d’autres encore.

Vous voulez voir comment cette pratique peut contribuer à améliorer vos performances physiques ? Nous avons répertorié ci-dessous 5 positions de yoga que vous pouvez pratiquer chez vous et dont vous ressentirez les effets positifs pendant votre entraînement.

5 positions de yoga pour ceux qui pratiquent une activité physique

Posture du guerrier (Virabhadrasana)

Debout, jambes écartées, faites un grand pas avec une jambe derrière vous. Assurez-vous que le genou avant est aligné avec la cheville avant et que le talon de la jambe arrière ne touche pas le sol.

Levez vos mains jointes au-dessus de votre tête, sans contracter vos épaules, et restez dans cette position aussi longtemps que possible. Penchez tranquillement votre torse vers l’avant jusqu’à ce que votre corps soit droit (ou jusqu’à ce que vous trouviez l’étirement le plus confortable) et restez dans cette position.

Tout en maintenant la posture, n’oubliez pas de contrôler votre respiration. Répétez le mouvement avec l’autre jambe.

Cette posture renforce et étire les jambes, les chevilles et l’abdomen, en plus d’augmenter la flexibilité des articulations des genoux et des hanches.

Posture de montagne (Tadasana)

Cette posture fait partie des 5 poses de yoga que nous avons séparées.

Tenez-vous debout, les jambes et les pieds joints, les orteils se touchant, les bras détendus sur les côtés, le dos et la tête aussi droits que possible. Regardez droit devant vous et concentrez-vous sur votre respiration.

Cette posture est importante pour développer l’équilibre et la stabilité, aligner la posture et aussi calmer l’esprit.

Posture de Prancha (Kumbhakasana)

A genoux et avec les paumes des mains à plat sur le sol, de façon à ce qu’elles soient alignées avec vos épaules, mettez vos pieds en arrière, en gardant les pointes des pieds fermes, en suivant la largeur de vos hanches. Écartez les doigts de vos mains et maintenez cette position.

Pour rendre la posture un peu plus intense, pourquoi ne pas transformer cet exercice statique en un exercice dynamique ? Si vous aimez la suggestion, suivez les étapes ci-dessous.

Le corps étant stabilisé, inspirez et levez une jambe au-dessus de la colonne vertébrale, en contractant les fessiers. Expirez en ramenant le genou de la jambe tendue en position. Répétez l’opération autant de fois que vous le souhaitez, tant que vous êtes à l’aise.

Cette posture permet de renforcer le tronc, les fessiers et les bras.

Position du pont (Urdhva Dhanurasana)

Pour faire cette pose, allongez-vous sur le dos, les genoux pliés et les pieds à plat sur le sol, alignés à la largeur des hanches et les pieds parallèles.

Dans une position confortable, pliez vos coudes et posez vos mains, écartées de la largeur des épaules, sur le côté de votre tête, les doigts tournés vers vos épaules.

Maintenant, soulevez vos hanches et étendez vos bras dans une position de pont. Restez dans cette position et essayez de respirer profondément au moins trois fois.

La posture du pont permet de renforcer les muscles du bas du dos, des jambes et des fessiers.

Flexion avant (Uttanasana)

Commencez la posture Tadasana, avec l’abdomen contracté, abaissez le torse droit vers les genoux et amenez les mains vers le sol. La colonne vertébrale et les jambes doivent former un angle de 90°. Laissez votre tête tomber lourdement, relâchez votre mâchoire, et détendez votre dos, vos épaules, vos bras, vos avant-bras, vos mains et vos doigts.

En faisant cette posture, veillez à répartir le poids sur la plante des deux pieds, évitez autant que possible de vous balancer. Respirez et ressentez le mouvement abdominal. Si l’étirement est trop intense, n’abandonnez pas. Il suffit de plier légèrement les genoux et d’appuyer vos mains sur vos genoux ou vos jambes.

Cette posture ouvre l’arrière des jambes et aide à décompresser la colonne vertébrale.

Posture de l’arbre (Vrksasana)

Nous arrivons à la dernière des 5 poses de yoga de cet article.

Commencez debout, déplacez votre poids sur votre pied droit, pliez votre genou gauche et placez votre pied à l’intérieur de votre cuisse droite. Avec les hanches, la colonne vertébrale et le cou alignés, levez les bras et rassemblez les mains au-dessus de la tête. Ensuite, faites le même mouvement avec l’autre jambe.

Vous n’avez pas pu garder votre équilibre ? Pas de problème ! Pour commencer à travailler la stabilité, vous pouvez commencer la pose de l’arbre en appuyant légèrement votre pied gauche sur le sol, le talon reposant sur l’intérieur de votre tibia droit. Ensuite, montez progressivement votre pied au fur et à mesure que votre équilibre s’améliore.

Cette posture renforce les membres internes, allonge l’intérieur des cuisses et améliore même l’équilibre et la concentration.